Dois-je t'aimer mon enfant ? Toi qui a ramolli mon ventre, étiré mes seins et élargi mes fesses. Toi qui, d'un seul sourire, sais suspendre le temps. Toi qui  blottis ta tête au creux de mon cou pour t'abandonner au sommeil. Toi qui rejettes sur mes habits sécrétions diverses et variées. Toi qui est si simple. Toi qui a pris mon corps, mon âme et ma liberté en otage. 

Dois-je t'aimer mon fils ? Quand tu me suis du regard dès que je quitte la pièce. Quand mes nuits ressemblent à une traversée de l'atlantique en solitaire. Quand tu décides de vider tes intestins 5 minutes avant de partir en rendez-vous. Quand la complicité avec ta soeur se manifeste par des éclats de rires qui raisonnent dans toute la maison.   

Dois-je t'aimer mon amour,  toi qui m'as choisi pour mère ?

***

Dois-je t'aimer maman ? Toi qui manges mes bourrelets, pétris mes cuisses et renifles mes joues. Toi qui me laisses pleurer une interminable minute 30 pour préparer mon biberon. Toi qui veux absolument me mettre cette chemise trop petite. Toi qui m'épies intensément comme pour arrêter ma croissance. Toi qui ne communiques que par onomatopées. Toi qui me nourris alors que j'avais seulement besoin d'être rassuré dans tes bras. 

Dois-je t'aimer maman ? Quand l'odeur de ta peau et la chaleur de ton cou me plongent inévitablement dans les bras de Morphée.  Quand tu m'enfournes ce morceau de plastique pour soulager tes oreilles. Quand finalement tes blagues douteuses me décrochent un éclat de rire. Quand seuls les battements de ton coeur arrivent à m'apaiser.

Dois-je t'aimer maman, toi que j'ai choisi pour mère ?

 

 

20160114_145935